Asile de gnous

Terre d'asile, ce blog est un espace de liberté pour gnous. Alors, si tu veux te joindre à la meute et découvrir des contrées inconnues, bienvenue à l'asile !

29 juin 2007

Carnet rose...naissance d'un nouveau blog

blog_brother

Posté par ginielegnou à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2007

Ce n'est qu'un aurevoir

gnouend

Besoin de changement et de plus de créativité. Un nouveau blog mieux personnalisé verra le jour prochainement. Les gnous n'apparaitrons certainement qu'en filigrane.

Cela faisait presque trois mois que ce blog était à l'abandon. Je remercie les quelques lecteurs passés par là.

Je n'ai pas la vanité de penser que ce que j'écris est différent de ce qu'il y a dans les milliers d'autres blogs du net mais cette activité me permet d'exprimer mon point de vue, de faire quelques recherches sur des points d'actu qui me paraissent importants ou encore poster des messages totalements puérils quelques fois...

Je mettrai évidemment le lien du nouveau blog.

Posté par ginielegnou à 20:35 - Actu - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2007

Probablement 12 candidats

Hier, à la date limite de dépôt des parrainages, 12 candidats avaient déposé leurs 500 signatures au Conseil Constitutionnel:

bayrou

François Bayrou (UDF),

Olivier_besancenot

Olivier Besancenot (Ligue Communiste Révolutionnaire),

buffet

Marie-George Buffet (PCF),

laguiller

Arlette Laguiller (Lutte Ouvrière),

Jean_Marie_20Le_20Pen

Jean-Marie Le Pen (Front national),

nihous

Frédéric Nihous (Chasse, pêche, nature, traditions),

segolene_royal

Ségolène Royal (PS),

Nicolas_Sarkozy

Nicolas Sarkozy (UMP),

schivardi

Gérard Schivardi (soutenu par le Parti des Travailleurs),

devilliers

Philippe de Villiers (Mouvement pour la France)

dominique_voynet

Dominique Voynet (Verts).

bove

José Bové (altermondialiste) était encore incertain mais pensait avoir franchi le seuil légal.

Le Conseil constitutionnel annoncera lundi en fin d'après-midi la liste officielle des candidats, qui sera publiée mardi au Journal officiel.

Pour l'info, voici la liste des parrainages pour 2002.

(A noter que le maire UMP de Saint-Etienne, Michel THIOLLIERE, avait signé pour François Bayrou.)

Liens:
Constitution_de_1958
http://elections.lesechos.fr/elections-presidentielles-2007/index.htm?xtor=SEC-3007-GOO
http://www.presidentielle-2007.net/

Posté par ginielegnou à 15:26 - Présidentielles - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2007

Michael Scofield sur la TNT

prisonb

W9 va rediffuser la première saison de Prison Break à partir du 4 mars à 20H45 et tous les dimanches...en version multilingue !

Comme quoi ça peut servir un décodeur.

Posté par ginielegnou à 20:41 - ciné/télé - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2007

Soyons concrets

J'ai souhaité faire un peu de pub pour un site intelligent qui se demande comment appliquer concretement les promesses faites par les candidats à la présidentielle. Il s'agit pour les citoyens d'aider le/la prochain(e) Président(e) à mettre en pratique les mesures prévues dans son programme en refléchissant sur les mécanismes et alternatives à mettre en place. Les promesses de campagne auront donc plus de chances d'être un jour réalisées. Alors à vos claviers !

Commentonfait.fr

Et, non, vous ne rêvez pas, l'instigateur de ce site c'est bien Alexandre Jardin, l'écrivain (et accessoirement diplômé de Science Po).

alexandrejardin

Le site propose de télécharger les programmes des candidats. Mais à deux mois du 1er tour, la plupart d'entre eux attendent le moment propice pour faire connaître leurs propositions et ainsi (essayer de) se démarquer.

L'un des premiers programmes (disons concrêtement identifié) est celui de Ségolène Royal dévoilé lors de son discours à Villepinte le 11 février :

http://www.commentonfait.fr/Candidats/programme/sr_pacte_presidentiel.pdf


Posté par ginielegnou à 17:11 - Présidentielles - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2007

Le retour tant redouté...

Un spot publicitaire sur une radio m'a alerté. Voici le retour des Musclés. muscl_

Oui, vous avez bien lu, le groupe ringard du Club Dorothée revient avec ça :

Je vous laisse juger...

Posté par ginielegnou à 22:01 - Actu - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 décembre 2006

Vive les fêtes de fin d'année...

...rien que pour ça :

wentworth_miller_elf

Source : http://www.justjared.com/2006/12/20/wentworth-miller-elf/

Posté par ginielegnou à 20:19 - humeur du jour - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 novembre 2006

Plutôt à gauche ou à droite ?

Un petit test recommandé par mon prof de Science Po pour connaître ses préférences politiques (ou se conforter dans ses idées).

http://www.politest.fr/

Ce test est fiable à 91% environ.

Posté par ginielegnou à 21:53 - politique - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 novembre 2006

Ségolène Royal représentera le PS

Le Parti Socialiste organisait ses "primaires" hier soir. Les millitants ont désigné, au premier tour et à une très forte majorité Ségolène Royale. En effet, elle a totalisé 60,65% des voix contre 20,69% pour Dominique Strauss-Kahn et 18,66% pour Laurent Fabius. Ségolène représentera donc le PS lors des élections présidentielles de 2007.

s_go

Liens : Sa déclaration après sa victoire
          Biographie de Ségolène Royal

Posté par ginielegnou à 23:13 - Présidentielles - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 novembre 2006

Etats-Unis : ce qui se trame chez les démocrates

Après leur victoire aux élections législatives, les démocrates sont en pleine confiance. Le Congrès est à eux et ils ont bien l'intention de barrer la route à George Bush.
Maintenant, une autre perspective s'offre à eux : la Présidence.

Même s'il faut relever que les élections sont encore loin, je vais présenter certains candidats éventuels démocrates qui se détachent du lot.

Hillary Clinton

topmast_hillary

Après des études à Wellesley College, une université réservée aux filles, Hillary Rodham choisit d'étudier le droit à Yale où elle rencontre Bill Clinton.

Après avoir obtenu son diplôme en 1973, elle travaille un temps aux Fonds pour la Défense de l'Enfant avant de se joindre à l'équipe qui a lancé la procédure de destitution contre le président Nixon. En 1975, elle rejoint Bill Clinton en Arkansas ; elle l'épouse puis se consacre à l'enseignement.

Le président Jimmy Carter la nomme au bureau du 'Legal Services Corporation' tandis que son mari devient gouverneur de l'Arkansas.

En 1992, Hillary Clinton devient 'First Lady' des Etats-Unis, poste qu'elle occupera pendant huit ans. Elle se distingue alors par sa réforme du système social et son engagement pour les enfants.

Le 7 novembre 2000, elle est élue sénateur de New York. De nombreuses rumeurs font état de la volonté d’Hillary Clinton de se présenter à la Présidence des États-Unis.

=> Liens :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hillary_Rodham_Clinton
http://www.lefigaro.fr/international/20061103.FIG000000145_le_senateur_hillary_clinton_vise_la_maison_blanche.html

Barack Obama

obama

Après le lycée, Obama étudie deux ans au Collège occidental de Californie avant d'entrer à l'Université de Columbia à New-York. Il est diplômé en science politique et en relations internationales.

Il commence une carrière professionnelle dans les finances, s'installe à Chicago et se convertit au christianisme.

Il quitte Chicago pendant trois ans pour étudier le droit à Harvard de laquelle il sera diplômé avec les félicitations.

En 1989, il rencontre Michelle Robinson qu'il épouse en 1992.

En 1992, il milite activement pour faire élire Bill Clinton à la présidence des États-Unis et Carol Moseley Braun au Sénat.

Il acquière une situation privilégiée dans un cabinet juridique spécialisé dans les droits civiques et, jusqu'en 2005, est conférencier en droit constitutionnel à l'Université de Chicago.

En 1996, Obama est élu au Sénat de l'État de l'Illinois dans la circonscription des banlieues sud de Hyde Park à Chicago. Il préside la commission de santé publique quand les démocrates reprennent la majorité au sénat local.

Barack Obama est alors catalogué comme un élu libéral (progressiste au sens américain) voire gauchiste. Il soutient les législations en faveur de l'extension de la couverture médicale aux plus démunis, se fait le défenseur de la cause des gays et des lesbiennes et fait augmenter les fonds destinés à la lutte contre le SIDA.

En 2000, il tente de se faire désigner aux primaires démocrates pour être candidat à la Chambre des Représentants des États-Unis mais il est balayé avec 30% des voix contre 61% à Bobby Rush, le titulaire démocrate sortant.

Barack Obama reste donc au Sénat où il fait voter une réforme qualifiée de progressiste sur l'application de la peine de mort dans l'état de l'Illinois.

En juillet 2004, il se fait remarquer en prononcant un des discours clés de la Convention démocrate à Boston désignant John Kerry comme candidat du parti à l'élection présidentielle. Il y fait l'apologie du rêve américain, de l'Amérique généreuse en les reliant à ses origines familiales. Il en appelle à l'unité de tous les Américains et dénonce les "errements" et l'"extrémisme" diviseur de l'administration de George W. Bush.

Le 2 novembre 2004, après avoir balayé quelques mois plus tôt ses adversaires démocrates lors des primaires, Barack Obama est élu au Sénat des États-Unis avec 70% des voix contre 27% à son adversaire républicain, l'ancien ambassadeur et chroniqueur politique conservateur afro-américain Alan Keyes. Le score ne fut pas une surprise car pendant plusieurs mois, Obama avait fait une grande partie de sa campagne électorale sans aucun opposant désigné contre lui à la suite du retrait en dernière minute de Jack Ryan, le candidat républicain vainqueur des primaires, englué dans une affaire scabreuse avec son ex-épouse. Ce n'est que deux mois avant l'élection, que Alan Keyes fut désigné comme candidat républicain en dépit du fait qu'il résidait au Maryland, n'avait aucun lien avec l'Illinois et qu'en 2000, il avait dénoncé le parachutage d'Hillary Clinton à New York.

Obama succède alors au sénateur républicain sortant Peter Fitzgerald.

En décembre 2004, Obama passe un contrat de 1,9 millions de dollars avec une grande maison d'édition pour écrire trois livres dont l'un concernera ses convictions politiques et le second, co-écrit avec son épouse, serait à destination des enfants.

Obama a prêté serment comme sénateur le 5 janvier 2005 devenant le seul afro-américain à siéger au Sénat, et le cinquième de l'histoire.

Très populaire au sein de son parti, il officialise le 22 octobre 2006 sa candidature à l'élection présidentielle de 2008, malgré son inexpérience relative et son positionnement sans doute trop à gauche. Il pourrait par contre être un candidat démocrate de choix pour la vice-présidence.

=> Liens :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Barack_Obama
http://www.lexpress.fr/info/monde/dossier/speusa/dossier.asp?ida=429700

Wesley Kanne Clark

200px_Wesley_Clark

Né le 23 décembre 1944, c' est un général 4 étoiles à la retraite de l'US Army.

En tant que Commandant en chef des forces de l'OTAN entre 1997 et 2001, Wesley Clark a dirigé les opérations lors du conflit au Kosovo. Auparavant, il s'est distingué lors de sa carrière dans l'armée (notamment pendant de la guerre du Viêt Nam) et au Pentagone, recevant au fil des affectations de nombreuses décorations.

En 2003, cet ancien républicain centriste, qui par le passé a voté Richard Nixon, Ronald Reagan et soutenu George W. Bush, s'est lancé dans la course à l'investiture du parti démocrate américain pour les élections présidentielles de 2004, mais il dut se retirer des primaires le 11 février 2004 après de piètres résultats lors des premiers caucus.

Il mena campagne par la suite en faveur de John Kerry.

Wesley Clark est actuellement considéré comme un candidat potentiel du parti démocrate pour les élections présidentielles de 2008.

=> Liens :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wesley_Clark
http://en.wikipedia.org/wiki/Wesley_Clark

John Reid Edwards

J_Edwards

Né le 10 juin 1953, il est membre du Parti démocrate, sénateur de Caroline du Nord au Congrès des États-Unis de 1999 à 2005 et candidat à la vice-présidence des États-Unis en 2004.

Né dans un milieu modeste de Caroline du Nord, Edwards, premier de sa famille à aller à l'Université, fait fortune en tant qu'avocat en intentant des procès aux grandes sociétés au nom de consommateurs lésés, en particulier face aux cigaretiers. Alors que rien ne le prédestinait à la politique, la perte de son fils au milieu des années 1990 l'incitera à s'engager.

Il devient sénateur de la Caroline du Nord en 1998 en battant le républicain sortant Lauch Faircloth.

Les talents de juriste de John Edwards sont très utiles aux Démocrates pendant la procédure d'impeachment contre le Président Bill Clinton en 1998-1999, si bien qu'il devient influent au sein du parti malgré son manque d'expérience politique. Ainsi, en 2000, le candidat du parti Démocrate aux présidentielles, Al Gore le retient sur la liste des candidats possibles à la Vice-Présidence.

En 2003, il se lance dans la course aux primaires pour l'investiture du candidat démocrate à l'élection présidentielle de 2004. Si sa campagne ne semble pas décoller, il fait une percée lors de la première primaire, qui se tient dans l'Iowa, et devient bien vite l'adversaire principal du futur candidat démocrate John Kerry Il élimine de façon spectaculaire des favoris comme Howard Dean et Joseph Liberman. Mais une série de caucus des états de l'est achèveront prématurément sa courte mais fructueuse campagne. Voyant la popularité grandissante du jeune sénateur, le candidat démocrate, John Kerry, le désigne, au mois de juillet 2004, comme son colistier sur le ticket démocrate. Son discours populiste, au sens américain du terme, stigmatisant «les deux Amériques, celle des très riches, et celles des autres», son combat contre les abus des grands groupes industriels et son implantation dans le Sud sont des atouts pour le candidat démocrate, qui sera toutefois battu par George W. Bush le 2 novembre 2004.

Ayant décidé de ne pas se représenter à son poste de Sénateur lors du scrutin de 2004 pour se concentrer sur l'élection présidentielle, il se retrouve sans poste électif à partir du 3 janvier 2005, mais reste une des principales étoiles montantes du parti démocrate, et un candidat potentiel pour l'élection présidentielle de 2008.

=> Liens :

http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Edwards
http://en.wikipedia.org/wiki/John_Edwards

Posté par ginielegnou à 16:51 - Présidentielles Etats-Unis - Commentaires [0] - Permalien [#]